Nature - Polychrome

François May - Photographies

Islande 2018

Islande 2018

30 photos

S’Il y a un phénomène naturel en ce monde qui vous chamboule, qui provoque une grande émotion, un émerveillement, c’est bien celui des aurores boréales. Comment décrire ce spectacle haut en couleur qui illumine ou embrase le ciel nocturne dans un silence assourdissant : tout simplement en partageant avec vous quelques images d’aurores boréales photographiées sur le sol Islandais. Pour ceux qui s’interrogent, voici quelques conseils de mon expérience. La première action à avoir en tête c’est de situer une zone MTO qui sera dégagée de tout nuage pendant toute une nuit. La seconde est de trouver un spot photographique le plus isolé possible, car il est très désagréable d’avoir pour voisins des touristes qui se prennent en photo avec leurs téléphones portables aidés pour cela d’une lampe…. La troisième est si possible de choisir une période sans lune, la pleine lune étant à proscrire surtout dans cette contrée nordique, la lune agissant comme un phare, c’est rien de le dire. La dernière est de consulter l’indice KP, plus il est élevé plus grande est la probabilité de voir une aurore. Il ne reste plus qu’à se couvrir chaudement pour affronter le froid et le vent afin de passer une nuit magique, oui magique car le spectacle du vent solaire qui excite les électrons dans l’atmosphère reste un grand moment de pur bonheur. Le photographe dans cet instant ne ressent plus la morsure du froid, son esprit est trop occupé à affiner les paramètres du boitier, il est comme un lapin dans un champ de carottes !!!

Lutin des Bois

Lutin des Bois

11 photos

Lutin des bois en Provence Verte. Une année de patience pour le photographier dans son environnement naturel et sauvage.

Expo Montier en der 2017

Expo Montier en der 2017

30 photos

Le Festival Photo de Montier en der 2017 Montier m’a offert un cadeau, le cadeau de pouvoir exposer cette année et de participer à cette magie. Exposer, c’est proposer une série d’images aux regards, aux mimiques, aux questions, à la critique mais c’est aussi du rêve et de la poésie. Parmi les visiteurs, on retrouve sur le stand ceux qui touchent voire grattent les tirages, ceux qui essayent de décoller le dibond du support en bois pour voir le système de fixation, ceux qui regardent derrière le cadre en bois, ceux qui photographient sans vergogne avec leurs portables ou tablettes (phénomène de société oblige…) les collectionneurs de cartes de visite ... La palme revient quand même à celui qui explique à ses amis comment le photographe a fait sur le plan technique pour réaliser sa photo !!! (Comment dire ? c’est… agaçant…) Et puis il y a les autres, ceux qui posent des questions sur la technique, sur les tirages, la qualité du papier, la conception des cadres, ceux qui pensent qu’il faut payer pour exposer, et ceux qui repassent le lendemain pour se faire encore mal aux yeux. C’est aussi des rencontres avec des passionnés, des amis, des portes qui s’ouvrent pour des futures expositions, la frustration de ne pas pouvoir aller sur les autres sites d’expos, 10h par jour à piétiner sur son stand, un peu de fatigue mais beaucoup de bonheur. Montier, on y vient avec du stress et on en repart avec le blues….

Fleurs de montagne

Fleurs de montagne

45 photos

Je vous présente un panel de fleurs de montagnes photographiées pendant mes randonnées.

Voie lactée sous écoute

Voie lactée sous écoute

34 photos

La voie lactée sous écoute… Depuis quelques temps j’avais à l’esprit de passer une nuit sur le plateau de Bure dans le Dévoluy afin d’y découvrir les radiotélescopes. Vaste programme, car il faut compter avec un dénivelé de 1000mt, la nouvelle lune et surtout une météo favorable. Le samedi 02 juillet, c’est avec un sac lourd que nous sommes partis avec Sandrine en direction du fameux plateau de Bure, après deux heures de marche la pluie s’est invitée rendant la montée plus difficile, le vent quant à lui renforcait la sensation de froid. A 2500mt nous voilà enfin arrivés, le silence et l’ambiance s’organisent sur un plateau désertique, on découvre alors au milieu des volutes de brume les fameuses paraboles. Vers 21h30, brume et nuages se dissipent laissant apparaitre un ciel d’une grande pureté, la suite des événements s’annonce sous les meilleurs auspices. Un peu plus tard dans la nuit, les radiotélescopes s’orientent de concert vers des destinations inconnues, la féerie est là, on observe le spectacle. La voie lactée devient plus lumineuse, ce que je suis venu chercher est enfin là sous mes yeux, conscient de ce moment où tous les éléments se mettent en place pour mon plus grand bonheur, je profite alors pleinement du cadeau de dame nature.

Carcassonne feu d'artifice 2017

Carcassonne feu d'artifice 2017

20 photos

HISTORIQUE: En 1998 la Ville de Carcassonne célébrait le centenaire de l’embrasement de sa Cité légendaire : en effet le 14 août 1898 avait lieu à Carcassonne l’arrivée des « Cadets de Gascogne », compagnie composée des notoriétés les plus éminentes de la littérature, de l’art et de la politique. 
A cette occasion la Ville organisa de grandes fêtes en l’honneur de ces visiteurs prestigieux : reconstitution historique, concerts, bals, illuminations, défilés, salves d’artillerie, retraite aux flambeaux, banquets… Pour clôturer ces fêtes, dès la tombée de la nuit, la Cité s’embrasa toute entière et ne fut plus qu’un énorme bloc de pierre incandescent. L’idée d’embraser la Cité par des feux de Bengale revient à Achille Rouquet (1851-1928) fondateurs de la Revue Méridionale. Il était aussi peintre, graveur, poète et félibre. Après ce premier embrasement, il sollicita du Maire de Carcassonne, Monsieur Jules Sauzède, la réédition annuelle de l’embrasement. Celui-ci a lieu chaque année, le soir du 14 juillet et a atteint une renommée mondiale

Dolomite Italie

Dolomite Italie

10 photos

Victime de son succès, ce site grandiose inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO est pris d’assaut par des centaines de randonneurs chaque jour. Je vous emmène en Italie du Nord dans les Dolomites et plus précisément aux " tre cime di Lavaredo"

Espagne

Espagne

33 photos

Rescue

Rescue

16 photos

L'été dans notre région, les feux de forêts sont bien réels. Malgré la vigilance collective, la folie de certains engendre la naissance d'un monstre. A travers ces images, je souhaite rendre un hommage aux sapeurs pompiers.

Islande 2016

Islande 2016

8 photos

Emotion, sous le vent solaire. «Quoi de mieux que l’Islande pour découvrir les aurores boréales?» C’est avec ces mots que Sandrine m’a proposé ce voyage à la limite du cercle polaire pour assister en spectateurs privilégiés à ce phénomène naturel, éphémère et exceptionnel. C’est la pluie qui nous a accueillis à Keflavik avec le sourire de Jón Sverrisson notre loueur de voiture. Le lendemain soir, avec beaucoup de chance et entre deux ondées, nous avons vu notre première aurore… Cette lueur verte venue de nulle part dans le plus grand silence ondule là, au-dessus de nous, au milieu des nuages puis disparait. Une première pour nous, un sentiment étrange nous envahi. Il me reste à saisir cette lumière si particulière en espérant qu’elle entre dans le cadre de la composition. Mais où va-t-elle sortir et avec quelle intensité ?

Islande   2015

Islande 2015

100 photos

A la limite du cercle polaire, terre des extrêmes aux teintes polychromes, balayée par des vents catabatiques, réchauffée par les entrailles de la terre, parfumée par les solfatares et les marmites de boues en ébullition, là où la glace et le feu se cotoient, l'Islande vous transporte dans un monde troublant où l'appréhension, l'émotion, l'angoisse et le doute vous envahissent.

Tous ces élèments vous marquent à jamais, organisent un changement dans votre esprit lui laissant le goût d'un éternel recommencement d'expéditions dans les territoires du 66° Nord.

Bretagne  tonnerres de Brest

Bretagne tonnerres de Brest

49 photos

Tonnerres de Brest - du 13 au 19 juillet 2012 Le tour du monde à la voile en 7 jours, vous y croyez ? Avec plus de 2 500 bateaux venus des quatre vents, l’histoire maritime donne tous les quatre ans rendez-vous à un million de visiteurs pour un inoubliable voyage. Bien plus que 20 000 yeux sur la mer. Jules Verne aurait aimé. Tous les quatre ans, la rade de Brest est le théâtre de parades d’un autre âge et devient un véritable paradis des passionnés de vieux gréements. Avec ses cathédrales flottant sur l’eau, la grand-messe nautique attire jusqu’à un million de fidèles, littéralement aimantés par tous ces trois mâts fins comme des oiseaux, souvent mythiques et toujours magnétiques. Avec une trentaine de pays invités à chaque édition, Brest se transforme durant une semaine comme le plus grand arrêt au port international. Sur sept kilomètres, les quais déroulent un tapis rouge aux grands voiliers centenaires et autres navires admirables. Une invincible armada, environ 20 000 marins promenant leurs uniformes au gré d’une dizaine de scènes musicales et de villages habillés aux couleurs du monde. Assister aux courses ou aux grandes manœuvres, monter à bord et même sortir en mer… tout est fait pour que les visiteurs prennent leur pied marin. En résumé, la Fête maritime de Brest est une exposition universelle… de mer au goût inoubliable.

Nombre de pages vues (miniatures ou images) : 1597212
Consultations des 10 dernières minutes : 32
Nombre de pages vues des 60 dernières minutes : 134
Nombre de consultations d'hier : 6810
Nombre de visiteurs des dernières 24h : 69
Visiteurs des 60 dernières minutes : 7
Visiteur(s) récents: 2